C’est son anniversaire !

– Lundi 7 janvier 2019

Jetez un coup d’œil à la piécette au fond de votre poche. Il est probable qu’elle ait tout juste 20 ans !

Bon, en réalité ce n’est pas tout à fait exact. Le 1er janvier 1999, l’euro devient la monnaie officielle pour 11 Etats de l’UE. Cela signifie qu’à partir de cette date, les montants indiqués en monnaie nationale (Franc, Deutschemark, Lire, Pesos,…) sont suivis de leur équivalent en euros. Ce n’est que trois ans plus tard en janvier 2002 qu’il a été possible d’utiliser billets et pièces en euro.

Aujourd’hui, notre euro s’est installé dans les poches et les portemonnaies de 340 millions d’Européens issus de 19 Etats. C’est même devenu la deuxième monnaie du monde, après le Dollar.

19, ça veut dire que tous les membres de l’UE ne partagent pas cette nouvelle monnaie. Si le traité de Maastricht signé en 1992 entre les états membres prévoit que tous les pays de l’UE adoptent la monnaie, il a laissé à la Grande-Bretagne au Danemark la possibilité d’être exemptés et à la Suède de les rejoindre.

A l’inverse, d’autres Etats souhaitent adopter l’euro mais ne remplissent pas les conditions d’adhésion nécessaires telles que la stabilité économique ou politique, la libre concurrence, etc. De nouveau membres devraient donc rejoindre l’euro dans les années à venir, comme par exemple, la Bulgarie, la Roumanie ou la République tchèque.

Les européens de façon générale, ont un œil bienveillant sur la monnaie unique malgré les crises financières et bancaires de la dernière décennie : trois citoyens européens sur quatre seraient convaincus des bénéfices de l’euro pour nos économies.

Et c’est bien pour sortir de la tourmente monétaire mondiale des années 1970 et 1980 qu’on a souhaité un marché unique, plus efficace car bénéficiant d’échanges commerciaux ainsi facilités.

Mais à 20 ans, on n’a pas fini de gagner en maturité, de développer ses capacités ! Pour le jeune euro aussi ce n’est sans doute que le début. Dix ans après la crise économique, il reste encore à renforcer la stabilité de la monnaie. Dans cet objectif  le principe d’un budget de la zone euro a été validé en décembre. Et le mois dernier, les dirigeants de l’UE se sont aussi engagés à renforcer le rôle international de l’euro.

Actualité suivante
Suspense du jour

Actualité précédente
Quelles priorités pour le budget ?


Voir les autres actus de l’UE