Les dates cles de la derniere ligne droite

– Mercredi 27 février

La Première ministre britannique a obtenu hier le soutien de son parlement lors d’un énième vote sur la stratégie de négociation du Brexit. Elle propose de soumettre au vote l’accord négocié avec l’Union européenne dès le 12 mars. D’ici là, les négociations continuent pour modifier le texte et le rendre plus acceptable à Londres.

Si les députés britanniques le rejettent, un second scrutin sera organisé le 13 pour voter pour ou contre une sortie du pays sans accord.

C’est à ce moment-là, si les députés britanniques refusent le “no-deal Exit » que la chambre des Communes se prononcera dès le lendemain sur un report de la date de sortie au-delà du 29 mars. La demande de prolongation, si elle est votée, devra encore être approuvée par les 27 états membres. Se posera alors la question de la participation ou non des Britanniques aux élections européennes. Car tant que le Royaume-Unis demeure un Etat-membre de l’Union ses citoyens doivent être représentés au Parlement européen. Si c’est le cas, ils devront donc l’être le 2 juillet, date de démarrage des activités du nouveau parlement élu le 26 mai.

 

 



Actualité précédente
Lumière sur la peche électrique


Voir les autres actus de l’UE