Faisons un point sur les pays qui veulent entrer dans l’UE

– Jeudi 26 mai 2016 –

Plusieurs pays veulent devenir membre de l’UE. Vous avez sûrement déjà entendu parlé de certains d’entre eux… Faisons le point !

Aujourd’hui, il y a cinq candidats officiels : la Turquie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et l’Albanie. Chacun de ces pays a demandé officiellement à être candidat et l’Union européenne a décidé de leur accorder ce statut. Cette étape peut être rapide ou prendre plus de dix ans selon les pays ! Par exemple la Bosnie qui a fait sa demande le 15 février devrait obtenir ce statut en 2017, après que le Conseil, le Parlement et la Commission auront dit oui.

Une fois qu’un pays est officiellement candidat, il travaille avec l’UE pour adopter  « l’acquis communautaire », c’est-à-dire l’ensemble des règles de l’Union. Si les négociations aboutissent, c’est à dire que « l’acquis » est acquis, alors l’Etat candidat devient membre à part entière.

Mais avant d’être candidat, tout pays qui souhaite le devenir doit passer ce qu’on appelle un accord d’association avec l’UE. L’objectif de cette étape est que le pays associé s’adapte en douceur avant d’être candidat.

L’UE a conclu des accords d’association avec la Géorgie et la Moldavie, et peut-être bientôt avec l’Ukraine. En revanche, si elle ne veut pas se rapprocher de la Biélorussie, qui n’est pas une démocratie, l’Union européenne soutient la société civile et maintient un lien avec le pays.

Le Kosovo est encore un peu à part. Il est indépendant depuis 2008 et quelques Etats de l’UE ne le reconnaissent pas officiellement ! Donc, même s’il veut être candidat, la situation est pour l’instant bloquée.

 

 

 

 

 

Actualité suivante
Combattre la radicalisation par l’éducation

Actualité précédente
Des quotas européens pour Netflix ?


Voir les autres actus de l’UE