Vote blanc, vote nul et abstention

– Mardi 20 mai

Fred : Eh Jamy, je me pose une question. A chaque fois qu’il y a des élections, j’entends parler du taux d’abstention, des votes nuls ou encore des votes blancs ! Mais c’est quoi la différence entre tout ça ?

Jamy : C’est vrai, les médias parlent beaucoup du taux d’abstention aux élections. Il correspond au nombre de personnes qui ont décidé de ne pas aller voter.

Fred : Et en ce qui concerne le vote blanc et le vote nul ?

Jamy : On parle de vote nul quand on va voter mais qu’on glisse dans l’enveloppe un bulletin déchiré ou sur lequel on a écrit quelque chose. Par exemple, pour les élections européennes, il n’y a pas un seul nom mais toute une liste de noms sur les bulletins. Si tu entoures ou si tu rayes l’un de ces noms (que tu l’ais fait sans savoir ce que ça impliquerait ou que tu ais voulu exprimer un désaccord) ton vote sera considéré comme nul.
En ce qui concerne le vote blanc c’est différent. Si tu votes blanc c’est que tu ne mets rien dans l’enveloppe ou seulement un papier sans annotation. Tu exprimes là que tu tiens à voter mais qu’aucune des propositions qui te sont faites par les candidats ne te convient.

Fred : Et les votes blancs, ils ont une influence sur le résultat des élections ?

Jamy : Pas tout à fait ! Jusqu’à présent, votes blancs et votes nuls étaient comptabilisés ensemble. La France a adopté une loi le 21 février 2014  permettant pour la première fois de faire apparaître le vote blanc en tant que tel dans le procès verbal qui donne les résultats officiels des élections. Désormais, les votes nuls et les votes blancs seront comptabilisés séparément. Mais attention, ils ne seront pas pris en compte dans le pourcentage de voix attribué à tel ou tel candidat.

 

Actualité suivante
On vote donc ce dimanche !

Actualité précédente
Rappel sur le mode de scrutin aux européennes


Voir les autres actus de l’UE