Le parlement se prononcera sur la commission Juncker le 22 octobre

– Jeudi 9 octobre 2014

Fred : C’est un énorme travail ces auditions Jamy ! Pour tout le monde ! Pour les candidats au poste de commissaires européens et pour les eurodéputés !

Jamy : Effectivement Fred, il y a d’un côté les commissaires qui ont préparé cette audition depuis des semaines voire des mois pour convaincre qu’ils sauront mettre en oeuvre les orientations politiques européennes dans chacun des domaines qui leurs sont attribués et de l’autre côté, les  eurodéputés regroupés en commissions parlementaires (c’est-à-dire par domaines de compétences) qui les questionnent et les testent jusqu’à être convaincus qu’ils seront les bons acteurs des 5 prochaines années au sein de la Commission Européenne.

Par exemple, la candidature de Pierre Moscovici, le Commissaire proposé par la France aux Affaires économiques, a été soumise au vote des députés de 3 commissions parlementaires : les  Affaires économiques, le marché intérieur et le commerce.

Fred : Exactement !  Chaque candidat a passé une audition de 3 heures et a dû répondre le plus précisément possible par écrit à 5 questions et oralement à parfois des dizaines de questions posées par les députés ! C’est pour ça que c’était si long !

Jamy : Et c’est pas fini Fred, il y a des rebondissements !  Par exemple, la candidate au poste de commissaire à l’Energie n’ayant pas reçu la confiance du parlement, il faut maintenant que Jean-Claude Juncker propose un nouveau candidat pour ce poste, avant le vote du Parlement en session plénière le 22 octobre…

 

Actualité suivante
Banco ! Les députés valident.

Actualité précédente
Pendant 10 jours, les eurodéputés auditionnent les futurs commissaires


Voir les autres actus de l’UE