Vidéos

Cartes

Jeux

News

Liens

6 seconds


Commandez
nos outils !


Le mémento

L’exposition

Les animations


Contact


Vidéos

Cartes

Jeux

News

Liens
Dossier

28, 27, ou plutôt 32, voire 34 ?

Le nombre des Etats membres de l’Union européenne varie au fil du temps. En 2019, le Royaume Uni sera le premier pays à quitter l’Union, tandis que d’autres pourraient bientôt prendre sa place. C’est ce qu’on appelle la politique d’Elargissement, qui façonne la communauté européenne depuis sa création en 1957. Quels sont les pays qui attendent aujourd’hui d’entrer dans l’UE et où en sont-ils de ce parcours ?

L’Albanie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie ont à ce jour reçu le statut officiel de « pays candidat à l’adhésion », tandis que la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo demeurent des « candidats potentiels ».
Leur niveau d’avancement se mesure au nombre des « chapitres » de l’acquis communautaire ouverts à la discussion. C’est-à-dire ? Les Etats qui souhaitent rejoindre l’UE doivent prouver que leur législation nationale est en ligne avec le cadre légal européen dans 35 secteurs différents, qui vont de l’éducation à la politique étrangère en passant par l’union douanière et la politique des transports.

De ces sept pays, potentiels nouveaux membres de l’Ue, trois seulement ont entamé cette phase de négociation : la Turquie, la Serbie et le Monténégro. La Turquie a présenté sa candidature il y a plus de 30 ans, en 1987. Elle a obtenu le statut de pays candidat en 1999, mais les négociations, démarrées en 2005, n’ont pas beaucoup avancé. A peine 16 chapitres sur 35 ont été ouverts en près de 14 ans, un seul a été clôturé (car considéré conforme aux lois européennes), celui relatif à la science et à la recherche. Ce qui coince, entre autres, est la question de Chypre, l’île toujours divisée en deux républiques, dont une reconnue uniquement par la Turquie.
La Serbie a présenté sa candidature en 2009 et a obtenu le statut de candidat trois ans plus tard. Les négociations ont commencé en 2014 et, depuis, 14 chapitres ont été ouverts et deux clôturés (Science et recherche, Education et culture). Une autre discussion est également en cours à Bruxelles pour résoudre le noeud des relations entre la Serbie et son ancienne province du Kosovo, indépendante depuis 2008.
Le Monténégro, pays candidat depuis 2010, a entamé son processus de négociation avec l’UE en 2012. Depuis, pratiquement tous les chapitres ont été ouverts et trois clôturés (Science et recherche, Education et culture et Relations extérieures). C’est donc bien cette petite république balkanique qui pourrait être le prochain pays à rejoindre l’Ue !

Qu’en est-il des autres Etats ?
L’Albanie et la Macédoine attendent que le Conseil européen donne son feu vert à l’ouverture des négociations. Cette décision a été prise l’été dernier, mais elle ne sera effective qu’après le mois de mai 2019.
Enfin, le parcours de la Bosnie-Herzégovine et du Kosovo vers l’adhésion à l’UE vient de commencer. Sarajevo a présenté sa demande d’adhésion en 2016 et l’année dernière a complété le questionnaire envoyé par la Commission européenne et représentant une étape importante avant le début des négociations.
Pristina n’a pas encore présenté sa candidature officielle à l’adhésion et, au sein de l’UE, cinq pays ne reconnaisse pas l’indépendance de ce pays.

Immersion citoyenne sur l’Europe et l’Union européenne

Qu’est-ce que vous souhaiteriez partager avec les autres européens dans les années à venir ?
Les sujets abordés ici sont tous collectés auprès des personnes à qui nous avons posé la question.
Et vous, à Fred, vous lui auriez répondu quoi ?

Les pays de l'Union européenne

L’Europe c’est pas sorcier ?

L’Europe c’est pas sorcier est une opération multimédia, interactive et intergénérationnelle sur l’Europe dédiée aux enfants, aux adolescents et jeunes adultes, aux parents et grands parents.

En mettant les internautes en immersion sur les sujets européens qui les intéressent, ce site est un des éléments de l’opération nationale qui se décline aussi en une exposition, un mémento et des événements en région.

C’est l’Europe expliquée par Fred et Jamy. Son histoire, les gens qui y vivent et ceux qui la font, les traités, les institutions et leur rôle, les chefs d’Etat et les commissaires, les ministres et cette année surtout, les députés.

L’opération est produite à l’initiative de et par Graine d’Europe qui associe sa démarche de sensibilisation à l’Europe à la philosophie de l’émission « C’est pas sorcier » pour créer le concept « L’Europe c’est pas sorcier », en partenariat avec FranceTVEducation.

Commandez nos outils !


Le mémento

L’exposition

Les animations
Une production
avec
Nos partenaires en région