Vidéos

Cartes

Jeux

News

Liens

6 seconds


Commandez
nos outils !


Le mémento

L’exposition

Les animations


Contact


Vidéos

Cartes

Jeux

News

Liens
Actu

Un vendredi de mobilisation des jeunes à l’écho mondial

L’actu du 15 mars /

Partout à travers le monde, les jeunes, collégiens, lycéens & étudiants sont appelés à défiler ce vendredi pour réclamer que des actions soient prises contre le réchauffement climatique.
L’idée de la mobilisation est partie de l’exemple de la militante suédoise Greta Thunberg,
séchant l’école chaque vendredis depuis l’été, pour aller manifester seule devant le
Parlement de Stockholm. Progressivement, la jeunesse d’autres pays a suivi le
mouvement.
Par milliers, des jeunes ont commencé à manifester sur le temps scolaire en Allemagne,
en Belgique et plus récemment en France. Aux quatre coins de l’Europe, ces
mobilisations dénonçant les risques pesant sur les générations futures rappellent à tous
notre condition commune d’européens. Les défis climatiques dépassent les frontières.
Cette fois, l’appel à la grève est mondial : de Tokyo à Los Angeles, de Liège à Limoge,
beaucoup de lycéens et étudiants feront l’école buissonnière. Une centaine de pays
devrait participer. Adelaïde Charlier, est l’une des leader du mouvement belge pour le
climat qui se mobilise pour la dixième semaine consécutive. Elle encourage les jeunes du
monde entier à porter le message au delà des frontières nationales. “C’est un message
international que nous portons car nous devons réveiller les politiciens partout dans le
monde. Sur chaque continent il faut des jeunes dans la rue pour le climat” nous confiait la
jeune lycéenne il y a quelques jours.
L’enjeu : obtenir la garantie que les adultes au pouvoir prennent les mesures nécessaires
pour limiter le réchauffement à un maximum de +2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.
Un objectif affiché dans l’Accord de Paris.
Et on est encore loin du compte. Même les bonnes intensions affichées par l’Union
européenne ne sont pas suffisantes. C’est le sens des propos de la jeune Greta, qui
expliquait devant le Président de la Commission européenne le mois dernier que les
objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre par l’UE n’étaient pas assez
ambitieux. “ Une diminution de 45 % par rapport au niveau des années 1990 d’ici 2030 :
certains disent que c’est une bonne chose ou que c’est ambitieux, mais en réalité, ce
nouvel objectif n’est toujours pas suffisant. Si l’UE veut apporter sa contribution, elle doit
réduire ses émissions d’au moins 80 % d’ici 2030”. La colère de la jeune femme est
réelle : elle appelle l’Union à être deux fois plus ambitieuse que la proposition actuelle.
Finalement, la mobilisation du 15 mars est aussi l’occasion de générer des conversations
et des débats au sein des familles ou dans les écoles. Une conscience politique peut
ainsi se développer chez de nombreux jeunes. Après tout : vous êtes les électeurs de
demain ! Lucie, 16 ans, lycéenne belge déjà présente à trois manifestations les jeudis à
Bruxelles nous explique : “Je serai bientôt assez grande pour voter mais je ne vois pas
pourquoi je dois encore attendre deux ans pour m’exprimer en tant que citoyenne. Mieux
vaut réagir rapidement, dès maintenant, car il n’y a pas de temps à perdre pour le climat”.
Déjà, le mouvement citoyen s’élargit avec des actes de désobéissance civile, des
pétitions, des plaintes en justice pour inaction face à l’urgence climatique, etc. Pour
Luisa, l’une des jeunes chefs de file du mouvement allemand, il ne faut pas que les
revendications restent seulement dans la rue. Au contraire, il faut faire “en sorte que
toutes les élections à venir abordent la question de la crise climatique, qu’il n’y ait plus

Immersion citoyenne sur l’Europe et l’Union européenne

Qu’est-ce que vous souhaiteriez partager avec les autres européens dans les années à venir ?
Les sujets abordés ici sont tous collectés auprès des personnes à qui nous avons posé la question.
Et vous, à Fred, vous lui auriez répondu quoi ?

Ok coach !
Dossier

2080 ?!?

Dans « Ok Coach ! », Alice, ce qu’elle aimerait partager avec les autres européens c’est l’obligation de l’égalité des salaires femmes-hommes. Un vrai sujet ! Cette égalité salariale femmes- (...)
Steuplait !
Dossier

Mieux trier

Dans « Steuplait », Adèle est bien déterminée à répondre à Fred. Pour elle ce qu’on peut partager c’est la façon de trier nos déchets. La Commission européenne a fait de la réduction et du recyclage des déchets « (...)

L’Europe c’est pas sorcier ?

L’Europe c’est pas sorcier est une opération multimédia, interactive et intergénérationnelle sur l’Europe dédiée aux enfants, aux adolescents et jeunes adultes, aux parents et grands parents.

En mettant les internautes en immersion sur les sujets européens qui les intéressent, ce site est un des éléments de l’opération nationale qui se décline aussi en une exposition, un mémento et des événements en région.

C’est l’Europe expliquée par Fred et Jamy. Son histoire, les gens qui y vivent et ceux qui la font, les traités, les institutions et leur rôle, les chefs d’Etat et les commissaires, les ministres et cette année surtout, les députés.

L’opération est produite à l’initiative de et par Graine d’Europe qui associe sa démarche de sensibilisation à l’Europe à la philosophie de l’émission « C’est pas sorcier » pour créer le concept « L’Europe c’est pas sorcier », en partenariat avec FranceTVEducation.

Commandez nos outils !


Le mémento

L’exposition

Les animations
Une production
avec
Nos partenaires en région