Lumiere sur la peche electrique

– Mercredi 14 février
La pêche électrique, c’est faire passer un courant dans l’eau pour tétaniser la proie (poisson plat ou crevette) afin de mieux l’attirer dans les filets.
Bien qu’interdite en Europe — on craignait que ce type de pêche n’engendre la surexploitation des ressources marines — des dérogations ont été progressivement accordées aux Pays-bas pour les démarches expérimentales. Le règlement européen octroyait cette exception à seulement 5% des chalutiers mais aujourd’hui plus de 35% des équipements néerlandais sont électrifiés. Et la grande majorité sont des dérogations jugées “illégales” par la Commission européenne.
Les pécheurs artisanaux à filets simples ont fait part de leur mécontentement et disent craindre pour leur avenir.  Le parlement Européen a donc réagi en janvier dernier en votant l’interdiction totale de la pèche électrique dans les 6 mois !
C’était sans compter la forte opposition du Conseil — représentant les ministres — qui préférait lui, reporter l’interdiction à 2022.
Après plusieurs années de lutte inter-institutionnelle, un accord a été trouvé ce mercredi 13 février pour une interdiction de cette technique au 1er juillet 2021.  Ce que certaines associations écologistes trouvent bien trop long.

 

Actualité suivante
Les dates clés de la dernière ligne droite

Actualité précédente
Petit topo sur les accords commerciaux


Voir les autres actus de l’UE