Le PNR adopte par les deputes europeens

-Jeudi 14 avril 2016 –

La Commission européenne qui propose les lois européennes voulait le « PNR » depuis 2011 ! Les députés européens l’ont voté ce jeudi à Bruxelles.

PNR, ça signifie Passenger Name Record, ou « Données de dossiers passagers » en français. Cette directive est présentée comme un outil de lutte contre le terrorisme. A chaque voyage en avion dans l’UE, les données des passagers sont enregistrées par la compagnie aérienne au moment de l’achat du billet. Désormais, les compagnies  auront l’obligation  de fournir ces fichiers aux Etats concernés par un vol, que ce soit depuis ou vers un autre pays.  Le nom, l’adresse de la personne, ses numéros de passeport et de carte bancaire, ses dates de voyages et ses itinéraires seront donc connus de ces Etats ! L’idée est que les personnes qui ont des projets terroristes soient ainsi repérées.

Certains pays européens, dont la France et la Grande-Bretagne, avaient déjà adopté une loi similaire. Mais, la mesure est plus efficace si elle est mise en place à l’échelle de toute l’Union Européenne.

Ce jeudi, les parlementaires ont voté la directive à une large majorité. Mais des députés, de gauche principalement, la critiquent fortement. Ils pensent que communiquer des données personnelles aux Etats est une atteinte à la vie privée et peut être dangereux pour la liberté de chacun.

Après le Parlement, c’est au tour du Conseil de l’UE, composée des chefs de gouvernement, de voter pour ou contre la directive. A priori la majorité des chefs d’Etat y est favorable.

Les Etats membres auront alors deux ans pour appliquer le PNR sur leurs territoires.

Actualité suivante
Le Parlement européen et l’affaire des Panama papers

Actualité précédente
Référendum aux Pays-Bas : c’est « nee » !


Voir les autres actus de l’UE