Referendum aux Pays-Bas : c’est nee !

-Jeudi 7 avril 2016 –

Les Néerlandais ont voté mercredi sur l’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE.

Mais pourquoi ?

L’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE vise à renforcer le dialogue politique et les échanges économiques avec l’ex-pays de l’Union soviétique. Il a été signé en 2014 avec l’UE, puis tous les États-membres de l’Union l’ont ratifié y compris les Pays-Bas en juillet 2015.

Aux Pays-Bas, il y a une particularité dans le droit national : des citoyens peuvent demander qu’une loi récemment votée par le Parlement soit soumise à un référendum consultatif. Consultatif, ça veut dire que le Parlement est ensuite libre de tenir compte, ou non, du résultat. Pour organiser ce référendum, il faut réunir 300 000 signatures. C’est ce qui s’est passé au sujet de l’accord UE-Ukraine : des eurosceptiques ont réuni plus de 480 000 signatures et les Pays-Bas ont donc organisé un référendum avec pour question « Êtes-vous pour ou contre la ratification par les Pays-Bas de l’Accord d’association entre l’UE et l’Ukraine ? ».

Les Pays-Bas sont le seul pays de l’UE à avoir fait le choix du référendum sur cette question. Et 61,4% des votants ont répondu « non ». Mais la participation était très faible : environ 30 % !

Les organisateurs du référendum le reconnaissent eux-mêmes : ce n’est pas l’accord avec l’Ukraine qui les intéressait vraiment, c’est leur opposition à l’UE qui les a poussés à engager ce débat.

Ce référendum n’étant que consultatif, attendons de voir ce que le gouvernement néerlandais proposera. Le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a lui mis en garde sur le fait que ce « non » provoque une nouvelle crise en Europe.

Ce référendum intervient un peu plus de deux mois avant le référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE, prévu le 26 juin.

Actualité suivante
Le PNR adopté par les députés européens

Actualité précédente
Le bien-etre animal en question


Voir les autres actus de l’UE