Stand by

– Lundi 21 janvier

Aujourd’hui à l’heure du thé, la première ministre britannique a fait une nouvelle déclaration devant son parlement quant aux modalités de retrait de son pays de l’Union Européenne. Les députés de Westminster avaient demandé à Theresa May de travailler à une proposition alternative en cas de rejet de l’accord de retrait par la chambre des Communes.

Une semaine après la défaite écrasante lors du vote sur l’accord négocié avec les européens, Madame May est donc revenue devant son parlement. Et en guise de nouvelle proposition, la cheffe du gouvernement britannique a réaffirmé ses priorités et regretté que l’opposition n’ait pas voulu s’entretenir avec elle pour faire avancer les négociations. Pas de nouveau texte, pas de demande d’extension de la période de négociation… beaucoup jugent que le plan B annoncé ne fait que recycler le contenu de l’accord précédemment rejeté à Westminster. Un nouveau vote est attendu le 29 janvier.

Rien de neuf du côté de l’UE et de ses 27 états membres qui refusent pour le moment de rouvrir les négociations tant que les Britanniques n’ont pas une majorité derrière une proposition de plan B.

Actualité suivante
Le Royaume-uni relance les 27

Actualité précédente
It’s a mess!


Voir les autres actus de l’UE